Entrepreneuriat féminin : LISUNGI et RJELVG en foire d’exposition et vente des premiers produits fabriqués à Kisangani

C’est à l’issue d’une série des formations organisées conjointement par l’ONG Réseau des Juristes Engagés dans la Lutte contre les Violences basées sur le Genre et l’ONG LISUNGI, dans le cadre des projets dénommés « promotion de l’entrepreneuriat féminin et MOSEK’A » que les bénéficiaires, dont majoritairement les femmes, ont procédé à l’exposition et vente de leurs produits ce mercredi 15 juillet 2022 à la place de Martyrs.

Près de trois mois après la mise en œuvre desdits projets qui visaient à soutenir les activités génératrices des recettes (AGR) créés par les femmes et filles ciblées et promouvoir l’entrepreneuriat féminin et l’autonomisation économique des femmes et filles dans la ville de Kisangani pour les permettre de jouir de leurs droits fondamentaux, les bénéficiaires ont lancé sur le marché leurs premiers produits.

« Nous avons formé les jeunes filles orphelines sur les droits des femmes, la gestion financière, l’entrepreneuriat féminin, la pâtisserie. C’est très important que ces enfants après avoir appris les formations sur la pâtisserie, soient à mesure de commercialiser leurs produits et de gérer les fonds. C’est à travers cette gestion, qu’elles seront des femmes autonomes », a expliqué Me Alpha Dombi, coordonnateur de l’ONG LISUNGI.

https://www.kis24.info/kisangani-droits-et-autonomisation-des-filles-orphelines-un-cheval-de-bataille-pour-long-lisungi-a-la-maison-sainte-bakhita/

Pour sa part, Me Rachel Kabamba, coordonnatrice du Réseau des Juristes Engagés dans la lutte contre les VBG, a indiqué que son organisation a formé près de 60 filles et femmes dans chaque des trois centres choisis dans trois communes de la ville de Kisangani. Les matières ont notamment porté sur l’entrepreneuriat féminin, l’éducation financière et aussi la création des activités génératrices des recettes.

« Nous les avons aussi formés sur la fabrication des gels hydroalcoolique, des savons antiseptiques. Ce sont ces produits qui sont exposés aujourd’hui à la population de la ville de Kisangani et toute la Tshopo », a-t-elle ajouté, affirmant que leur projet vise notamment à lutter contre les VBG et promouvoir les droits fondamentaux des femmes.

Notons par ailleurs que le projet sur la promotion de l’entrepreneuriat féminin a été mis en œuvre dans 3 commune de la ville de Kisangani notamment, Kabondo, Tshopo et Lubunga tandis que le projet MOSEK’A a ciblé les filles orphelines de la maison sainte Bakita.

https://www.kis24.info/kisangani-entreprenariat-feminin-plus-de-150-femmes-et-filles-formees-sur-limportance-de-lepargne/

Nicole ETETE

Journaliste Reporter et Editrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.