ENAFEP 2022 : Tony Mwaba donne le go ce mardi à Kisangani

Le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), le professeur Tony Mwaba Kazadi séjourne depuis lundi 4 juillet à Kisangani, dans la province de la Tshopo, où il va procéder au lancement, ce mardi 5 juillet, de l’Examen National de Fin d’Etudes Primaires (ENAFEP), édition 2022. Autres objectifs : l’état des lieux des provinces éducationnelles de cette contrée dans le cadre de ses itinérances dans les différentes provinces administratives du pays et la remise des bancs, une manière pour lui de poursuivre la campagne « Pas une école sans bancs ».

Atterri à 11heures 50′, heure locale, le patron de l’EPST a été accueilli à l’Aéroport international de Banboka par le ministre provincial de l’Education, Tongo Bandamali Jean, à la tête d’une forte délégation constituée de Mme le Secrétaire Général intérimaire à l’EPST, Christine Nepa Nepa Kabala, des cadres et agents du sous-secteur, devant une grande foule en liesse.

Surnommé  »Gardien de la gratuité de l’enseignement primaire  », le professeur Tony Mwaba a été obligé de faire les pieds sur une distance de plus de 500 mètres pour prendre bain de cette masse scandant des chansons à la gloire du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi. Vite, il s’est rendu au Gouvernorat de la Tshopo, où il est allé présenter les civilités au Gouverneur intérimaire, Maurice Abibu Sakapela Bin Mungaba. A l’issue de cette audience, le Ministre s’est livré à la presse pour donner l’objet de sa mission.

« Je suis venu à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo pour lancer l’Examen National de Fin d’Etudes Primaires qui va se dérouler sur l’ensemble de toute la République. J’en profiterai aussi pour tenir la réunion avec tous les cadres de l’EPST de la Grande Orientale afin de dresser l’état des lieux et donner les directives nécessaires pour le redressement du sous-secteur. Il sera aussi question de faire le suivi à la base de l’application de la gratuité de l’enseignement primaire et le lancement de la campagne  »Pas une école sans bancs », initiée par le Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi », a-t-il déclaré.

Avec la CellCom EPST

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.