Élections des gouverneurs : la CENI appelée à décaler de 30 jours sa décision et réaménager son calendrier

À la demande du premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, les élections des gouverneurs et vice-gouverneur dans 14 provinces « à problème » devront être décalées de 30 jours.

C’est en tout cas ce qu’on peut retenir d’une correspondance de la vice-primature, ministère de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières adressée au président de la centrale électorale en RDC. Cette lettre est signée par le vice-ministre de l’intérieur, au nom de sa hiérarchie et sur instruction du chef de gouvernement.

« Faisant suite à votre décision Nº017/CENI/BUR/21 du 22 Octobre 2021 portant publication du calendrier de l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs de 14 provinces à problème et eu égard aux certaines contraintes administratives évidentes, son excellence Monsieur le premier ministre, chef du gouvernement, m’a instruit de vous demander de décaler de 30 jours les effets de votre décision précitée et de réaménager par conséquent le calendrier électoral.», a-t-on lu dans cette correspondance du vice-ministre de l’intérieur, Molipe Mandongo Jean-Claude.

Dans cette perspective, plusieurs langues augurent que ces élections seront organisées début janvier 2022. Cependant, la CENI, faisant face à une tension notamment autour de la mise en place du Bureau Kadima, très contesté par l’opposition et l’église catholique voire l’ECC, ne s’est pas encore prononcée quant à ce. Nangaa, le sortant, a déjà amorcé les processus autour de ces élections.

Dans la Tshopo, les affaires vont cependant bon trait. Ouvert depuis Lundi 25 Octobre, le bureau de réception et traitement des candidatures a reçu plus de 4 prétendants candidats gouverneurs venus récupérés des formulaires pour ce faire.

La Rédaction

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.