Élections des Gouverneurs : Dr Lys Lombeya entre en lice pour « le redressement » de la Tshopo

C’est fait. Dr Lys Lombeya a, à son tour, déposé mercredi 23 février 2022 son dossier complet pour la course au poste du nouveau Gouverneur de la Tshopo. Elle devient donc la troisième femme d’entrer en lice de ces élections renvoyées, selon un énième communiqué de la CENI, au 6 mai 2022.

Femme issue de la progéniture de l’éminent professeur Lombeya, ancien Gouverneur de la grande Orientale, Dr Lys Lombeya dit vouloir, une fois élue Gouverneure de la Tshopo, redresser cette province qui traîne les pas vers son émergence. Selon elle, face aux grands défis de cette grande province, aucun effort ne sera ménager pour prendre le taureau par les cornes.

« Je me suis proposée d’être gouverneure de province parce qu’étant fille de cette province, connaissant ses besoins, et ayant passer des temps au national, j’estime que le moment est venu pour que je puisse servir celle-ci avec les différentes compétences que j’ai acquise », a-t-elle confié à la presse au sortir du BRTC/Tshopo.

En redressant la province de la Tshopo, Lys Lombeya veut d’abord travailler pour le rétablissement effectif de l’électricité, peu avant d’aborder d’autres secteurs de développement notamment l’agriculture et s’impliquer dans les infrastructures routières de la Tshopo aujourd’hui délabrées. « Nous avons tous vécu l’obscurité dans laquelle Kisangani a vécu pendant de longs mois, c’était très pénible. (…) La priorité des priorités est de donner de l’électricité à nos enfants. Nous devons aussi nous impliquer dans le développement de l’agriculture et évidemment les infrastructures ont besoin d’être reconstruites… », a dit la candidate gouverneure Lys Lombeya, qui promet travailler en collaboration avec son gouvernement et les députés provinciaux, sous l’œil regardant de la société civile.

Cette troisième candidature féminine a été saluée par la présidente provinciale de la CENI/Tshopo. Aimée Lihaha s’est réjouie ainsi de voir les femmes se pointer, en nombre élevé, sans crainte des hommes, aux élections des gouverneurs. « Aujourd’hui, nous avons reçu une candidature féminine, elle est là troisième depuis qu’on a ouvert notre bureau », a-t-elle souligné, indiquant que la journée était exceptionnelle parceque le BRTC fermera ses portes.

Signalons que Lys Lombeya, a été Directrice du Programme National de Sante de la Reproduction (PNSR) depuis août 2018. Docteure de carrière, elle a beaucoup œuvré et milité dans le secteur de la santé tant au niveau national que provincial.

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

  1. Vraiment merci pour le courage de notre maman , grande sœur,lombeya nous tenons à tes soutenir jusqu’au bout

  2. Les candidatures femmes Gouverneures ne doivent pas être de figurantes a cette compétition politique. Elles ont l’obligation de faire preuve de tout pour que l’élection se passent en leur faveur. Avec un programme bien détaillé et le nécessaire pour la propagande électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.