Élection au Sénat: James Bayukita un choix savant de la Tshopo à la questure

Après consultations de sa base, le sénateur James Bayukita dépose ce mardi au sénat sa candidature au poste de questeur. Cet élu de la TSHOPO postule dans le quota réservé à la province qui d’ailleurs est le premier Tshopolais à rejoindre l’Union sacrée à sa Genèse.

« La répartition qui a été faite, il revient que le poste de questeur a été réservé à la province de la grande orientale. Comme il remplit suffisamment ce critère puisque fils de la plus grande province de la Tshopo, ça lui revient de plein droit» a confié à kis24.info, un de ses proches.

À l’aube de l’an 2020, la grande orientale mieux la province de la Tshopo en particulier est impliquée dans tous les rendez-vous politiques pour l’avènement réussi de l’Union sacrée. De Lola kisanga en passant par Paulin Mayembo à la chute du Bureau MABUNDA et l’implication du sénateur James Bayukita au Patronat congolais, la Tshopo jusque-là non remerciée dans sa démarche politique.

Abordé par notre rédaction, Professeur Grison kakumbi , philosophe de son état estime que la Tshopo mérite mieux et ce mérite à la taille de la province est le choix du sénateur James Bayukita à la questure du sénat.

«La Tshopo étant une grande Province ne peut pas manquer un membre au sein du bureau ni le gouvernement national. En tant que le président du groupe parlementaire UDPS et alliés au Sénat et un érudit en gestion financière, je pense que James Bayukita porte une légitimité pour représenter notre province» a indiqué ce philosophe à l’université de Kisangani

Un choix une fois concrétisé par les sénateurs de l’Union sacrée de la Nation et le soutien des élus de la grande orientale et Tshopo particulièrement, deviendra ainsi un élément catalyseur du développement et de l’amélioration des conditions de vies des élus nationaux afin de ne servir que le peuple.

Pour rappel, le Sénateur James Bayukita est un élu de la TSHOPO et membre siégeant au comité de gestion de fédération des entreprises du Congo, Élu indépendant, le sénateur a adhéré dans le cach puis devenu par la suite le président du groupe parlementaire UDPS et alliés il sera ensuite le premier et l’unique politicien de la Province de la Tshopo a rejoint le chef de l’État puis à mobiliser sa base et les politiciens de son terroir à soutenir le chef de l’État.

Steve Tisseron

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.