Drame de Matadi-Kibala et la Tuerie à Djugu : « Le Congo est un pays en déshérence identitaire » (Me Mwanabwato)

La République Démocratique du Congo est dans une profonde tourmente. Le pays saigne à feu et à sang. Les deux jours du début de la semaine courante n’ont pas été roses. Au moins 25 personnes sont mortes mercredi 02 février 2022 après la chute d’un câble électrique dans un marché populaire de Matadi-Kibala à l’ouest de Kinshasa. La polémique enfle à la recherche des responsables de cet incident.

Peu avant ce drame, cette fois mardi 01 février 2022, une tragédie inhumaine a vécu dans le territoire de Djugu, en Ituri. Plus de 60 personnes déplacées internes ont été sauvagement tuées lors d’une attaque ciblée à un camps de déplaces de « Plaine Savo » non loin du centre de Bule. Leurs corps ont été mis en terre ce vendredi 04 février dans une cérémonie funèbre sans la présence ni de l’autorité provinciale moins encore nationale.

Face à ces situations inquiétantes, les Congolais sont dépourvus et lèvent le ton. Prenant sa plume habituelle, via son compte Twitter, Me Godefroy Mwanabwato a cœur brisé voyant les destins calcinés des Congolais ne cessent de mourir à petit feu. Pour lui, le Congo est un pays en déshérence identitaire. Un pays à la fois imbécile et bâtard.

Kis24.info vous reproduit l’intégralité de son message face à ces deux drames qui ont, cette semaine, écumé avec amertume la RDC :

Mon esprit s’est agenouillé devant la pierre tombale de notre liberté.
Enivré par la nonchalance du mauvais sort jeté par le destin qu’il partage avec le Congo, il ne sent ni ne voit la larme amère qui traverse ces joues aux pores bouchées.

Je répugne aux mots porte-maux.
Je déteste les silences ronflant et bruissant des corps nus brulés en Ituri.
Je déteste entendre les sons des coups de feu venir souiller ce concert céleste des hirondelles chantonnant cet hymne lugubre et paisible ds les massifs du Ruwenzori.

Le Congo est ce  »pays-poule indolente » qui casse les oeufs qu’elle couve et en avale le jaune-blanc gluant.

Le Congo est un pays à la fois imbécile et bâtard. Une terre qui n’a de fils que des orphelins (non pas de père mais d’État).

Le Congo est un pays en déshérence identitaire.
Un pays  »suivore » qui se mange lui-même et rumine dans sa propre bouche les excréments de son inutilité congénitale.

Serge Sindani

Journaliste Multimédia & Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.