Différend limitrophe entre Tshopo et le Haut-uele : Une marche pacifique annoncée à Bafwasende

Entre les provinces du Haut-Uele et la Tshopo, la tension monte d’un cran depuis environ un mois. À Bafwasende, une des sept territoires de la Tshopo, certains accusent la province voisine d’occupation illégale des terres limitées dans la Tshopo par une rivière dite «Emva»

Malgré les interventions du Gouverneur Basea Nanga, des députés provinciaux et d’une délégation venue de Kinshasa, aucune solution favorable n’est sur la table de la communauté de Bafwasende. Ainsi, elle appelle à une marche pacifique, ce samedi 9 juillet 2022, à 10h précise, apprend-on d’un communiqué signé ce jeudi 7 juillet.

À l’en croire, les indignés protestent contre l’occupation illégale et irrégulière des terres ancestrales reconnues à la Tshopo depuis le démembrement de la grande Orientale par le Gouverneur du Haut-Uele, Basea Nanga. Tout partira de l’école primaire Kenga, jusqu’au bâtiment administratif du territoire, en passant par l’église CNCA 21, au centre centre commercial.

Il y a quelques jours, le Gouverneur mise en accusation avait réagi, soulignant qu’il n’est pas question des limites déplacées. Pour lui, il y a problème de comportement, car, avait-il dit, il procède à la réhabilitation de la route dans l’objectif de rallier les provinces en produits agricoles.

À noter que la partie à la base du conflit se situe entre les territoires de Bafwasende, province de la Tshopo, et territoire de Wamba, province du Haut-Uele. Le ministre national de l’intérieur est déjà saisi.

Dossier à suivre !

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.