Crise postélectorale à la Tshopo : Madeleine ou rien pour changer la donne, les jeunes de Banalia lèvent le ton

Encore un appel à investir Madeilene Nikomba comme Gouverneure de la Tshopo. Les jeunes de Banalia, un grand territoire très populaire, réunis au sein de la dynamique des jeunes de Banalia, désire d’ores-et-déjà l’investiture de Madeilene Nikomba et Paulin Lendongolia à l’exécutif provincial. Ils l’ont déclaré dans un mémorandum transmis au Président de la République, le 8 juillet dernier, dont une copie est parvenue à Kis24.info

« Nous demandons au Chef de l’Etat d’investir le plus vite possible les
animateurs de l’EXECUTIF N°1 de la TSHOPO lesquels sont en mesure
de changer la donne de la Province car ils sont entrepreneurs, lucides,
perspicaces, idéalistes refusant la perversion, refusant de gérer dans le discrédit et sans caution légitime de la base et sont en même de soutenir avec brio votre réélection pour l’année 2023 », écrivent-ils.

Ces jeunes inscrivent leur démarche entamée auprès du Président de la République dans le cadre de l’exigence de combattre vigoureusement tous les antivaleurs. Ils disent également prendre en compte le refus catégorique de se servir de la jeunesse
comme marchepieds pour des intérêts personnels et égoïstes qui favorisent la médiocratie et la pauvreté.

Cet appel intervient après celui de 16 députés provinciaux qui disent attendre impatiemment l’arrivée de Nikomba et Lendongolia à la tête de la province. Par contre, la Lucha appelle, plutôt, à la nomination d’un commissaire spécial, en attendant les élections de 2023.

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.