Contentieux électoraux : À la Tshopo, la candidate Rebecca Bongeli crie à une « tricherie »

Un matin de bon air, la cour d’appel invite les candidats accusés par la candidate gouverneur, Mme Rebecca Bongeli, de venir présenter leurs moyens de défense. Ce vendredi 08 Avril, trois candidats dont une femme étaient à la barre. Il s’agit de Madeleine Nikomba, Tonny Kapalata et Kasusula. Tous, victimes ou mieux coupables du choix porté sur leurs colistiers. Si pour JP Kasusula tout a été plus au moins passable, les cas de Kapalata et Madeleine ont touchés dans la plaie de Madame Shomomo.

Avec un doigt accusateur, Mme Rebecca Bongeli Shomomo, candidate aux mêmes élections, accuse ses challangeurs de n’avoir pas respecter la loi. Pour elle, la loi est énervée à son article 162. 4.2, cette disposition contraint les candidats à mettre à la disposition de la CENI, la lettre d’investiture livrée par son regroupement politique.

La sagesse de la cour attendue

Conférence de presse de Me Achille Etukumalu

Devant la presse locale, Me Achille Etukumalu, avocat conseil de Mme Rebecca révèle quelques irrégularités qui tachent les différents dossiers.

« C’est ne pas par méchanceté ni par jalousie que Mme Rebecca a saisit la cour mais c’est par respect à la loi électorale », recadre cet avocat prêt la cour d’appel de Kisangani avant de redouter des manœuvres tendant à la fraude.

« RIA n’a pas donné l’autorisation à Mr Théoveul Lotika même chose pour Mr Heri Baraka que le parti ACO n’a pas eu l’accord de son parti… la loi dans son article 162 alinéa 2 oblige la présentation d’une lettre d’investiture… », ajoute-t-il.

Avant l’arrêt de la cour d’appel qui interviendra ce 11 Avril, le clan SHOMOMO demande à cette haute instance judiciaire d’annuler les 3 candidatures qui ont énervé la loi électorale.

« … Curieusement que des documents manqués ont été présentés en pleine audience et non contenu dans le dossier. Nous avons compris qu’il y a eu fraude qui s’est passé entre la CENI et la candidate madeleine Nikomba », constate Me Achille Etukumalu.

De la bonne guère

Sans passer par mille chemins, Me Dominique Kangamina, membre du conseil de Madeleine Nikomba est revenu sur des irrégularités contenues dans la requête du Ticket Bongeli. Pour lui, la cour est sage et prendra en compte la légèreté du camps adverse qui s’est trompé sur différents aspects.

Il cite: « s’agissant de l’article 162, c’est le parti politique ou le regroupement politique qui doit en principe saisir la cour pour contestation et non Mme Rebecca Bongeli », éclaire Me Dominique dans une interview accordée à Kis24.info

Le 06 Mai prochain est la date qui départagera les compétiteurs. 12 tickets sont en lice. Le souhait des Tshopolais est visiblement de voir tous les tickets se battre au dernier moment, c’est-à-dire à l’assemblée provinciale.

Que le meilleur gagne !

Steves PALUKU MBUSA

Journaliste et Directeur Général de Kis24Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.