Cinéma : Dans le viseur de la justice, le réalisateur belge Thierry Michel a du soutien à Kisangani

Pour la deuxième fois dans sa carrière, Thierry Michel est dans le viseur de la Justice en RDC. Son récent film « Empire du silence » fait objet de contestation de deux réalisateurs Congolais, Balufu Bakupa et Gilbert Mbaye.

Selon eux, Thierry Michel a plagié leur film « Congo, le silence des crimes oubliés », publié en 2015. Ils parlent d’une « contrefaçon » et « viol et vol de l’imaginaire congolais » et veulent désormais une confrontation devant un juge.

Le 30 août 2022, c’est le début d’un procès fatidique qui pourra finir par interdire la diffusion du « Congo, empire du silence ». Plusieurs Défenseurs de droit de l’homme apportent leur soutien à ce réalisateur de renom.

À Kisangani, Patrick MANGALA, Journaliste et Réalisateur, l’a fait, mercredi 23 août, lors d’un entretien accordé à kis24.info

Patrick MANGALA, réalisateur et producteur @LP

Pour le Journaliste Mangala, l’on doit reconnaître le travail de Thierry Michel en faveur de la RDC. Dans ses propos, il signale que ce dernier est une voix qui mérite un prix Nobel de la paix. Car dit-il, le Réalisateur Belge porte le cri des victimes des différentes guerres depuis plus de vingt-cinq ans.

« Ce procès doit-être équitable, parce que Thierry Michel, non seulement il vante l’image de la RDC, mais il fait revivre aussi les événements tragiques et fatals qui s’y passent. Plusieurs ne savent pas ce qui se passe réellement dans l’Est du Congo, par exemple. Grâce à Thierry, les témoignages des victimes atteignent de millions de personnes », déclare ce journaliste et fondateur de Lisanga Production.

Patrick MANGALA a pour idole Thierry Michel. Dans sa jeune carrière de cinéaste, il donne parole aux activistes de droit de l’homme. Notamment dans son film documentaire « la voix de la Tshopo sur le rapport Mapping ». À l’en croire, il existe déjà la tendance de museler la liberté d’expression de son confrère réalisateur.

« Pour que le monde soit au courant de ce qui se passe comme crime dans notre pays, il faut que ce film, qui constitue aussi une pression sur la communauté internationale, tourne librement. J’insiste, il faut l’équitabilité dans ce procès. Que personne ne soit instrumentalisée. Tout ce dont nous avons besoin, c’est connaître le crime grave commis dans notre pays », dit-il.

Thierry Michel et la Productrice du « Congo, l’empire du silence », Christine Pireaux, seront représentés par leurs avocats. La plainte déposée par les deux congolais, Thierry Michel la considère de « diffamatoire ». Et en réaction, il en a déposé aussi une plainte « en diffamation », en Belgique et au Congo.

« Nous ne pouvons bien entendu qu’espérer que le tribunal déclaré cette citation pénale, non seulement irrecevable mais téméraire et vexatoire », peut-on lire dans un communiqué du Cinéaste Belge.

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.