Chaos à l’IBTP/Kisangani : le DG Lifindiki Kassa sommé à la démission urgente (déclaration)

Le combat est maintenant populaire à l’Institut du Bâtiment et des Travaux Publics de Kisangani (IBTP/Kisangani), après le retrait du mandat scientifique aux Assistants Bonyoma Lobela et Ekoko Otango, tous Assistants de 1er mandat, et la révocation de deux agents, membres du personnel administratif. Le chaos s’est désormais installé.

Dans une déclaration faite samedi 08 janvier 2022, dont une copie est parvenue à Kis24.info, le personnel scientifique, administratif, technique et ouvrier de l’IBTP Kisangani ont manifesté leur volonté de voir l’actuel Directeur Général, Professeur LIFINDIKI KASSA, de n’est plus engagé cet alma mater comme directeur général.

« Est mis fin à prester à l’IBTP/Kisangani comme directeur général le Professeur Associé Bernard Lifindiki Kassa tout en restituant tous les biens de l’institution endéans 24 heures », ont-ils déclaré.

Demandant au Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Muhindo Nzangi, de nommer  »en urgence » un nouveau Directeur Général, ces personnels font savoir que « tout est bloqué dans leur institution ». Le remplacement de l’actuel DG, évitera, selon les signataires de cette déclaration, « une crise ».

À en croire les décisions venues d’une réunion dont 41 signatures sont notifiées, le personnel de l’IBTP/Kisangani n’a toujours pas touché sa prime du mois de décembre. Cette situation a occasionné une grève, dont l’une des conséquences fâcheuses est la suspension de délibération de la deuxième session.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=4800969546660592&id=1748833331874244

Gardant cette décision qui, pour eux, ne peut être levée qu’avec le paiement de leur prime locale, ils demandant l’annulation de la décision, « nulle et sans effet », portant retrait de mandat scuentifque de leurs collègues. Outre cette demande, ils exigent le blocage de tout compte bancaire de l’IBTP/Kisangani.

Il sied de rappeler qu’en date du 06 janvier, le comité de gestion a révoqué 3 agents administratifs dont 2 sont accusés de détournement de fonds et 1 autre, avec les assistants cités ci-haut. Il a été reconnu à ces derniers d’avoir pris part à un mouvement dont le comportement est jugé discourtois.

Par Gaston MUKENDI

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.