Caravane de Paix : L’UNC dévoile la date de l’arrivée de Vital Kamerhe à Kisangani

Selon un programme complet sur la tournée de Vital Kamerhe, président national du parti Union Nationale pour le Congo (UNC), dans la partie Est du pays, dont une copie est parvenue à Kis24.info, l’ancien directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi va fouler, mardi 27 septembre 2022, le sol Boyomais.

Il s’agit d’une première étape de la caravane pour la paix qui ouvre ses rideaux, ce lundi 12 septembre 2022, dans la ville volcanique de Goma où un méga meeting est annoncé, bien qu’interdit sa tenue au stade Afia, par les autorités urbaines.

Ce même programme prévoit une descente imminente à Bukavu et dans plusieurs entités du Sud-Kivu, fief natal de Kamerhe, après l’étape du Nord-Kivu et va chuter à Kisangani, avant qu’il rejoigne la ville capitale de Kinshasa.

De retour sur la scène politique, après plus un an de l’affaire 100 jours qui lui a même cloué entre les murs de la prison de Makala, Vital Kamerhe ne baisse pas les bras et se montre encore confiant de sa base.

Politiquement, le faiseur d’hommes d’État congolais, affectueusement appelé le « Mwalimu » n’a quitté son allié au pouvoir, uni par l’accord de Nairobi qui a mis en place la plateforme CACH ( autrement FATSHVIT). Des accolades, des poignées de main et même des réunions bilatérales sont signalées de manière récurrente entre les deux hôtes.

Redaction

One thought on “Caravane de Paix : L’UNC dévoile la date de l’arrivée de Vital Kamerhe à Kisangani

  1. Nous sommes très content, de voir le président del’ UNC et ancien directeur du cabinet du président Félix Tshisekedi en marche pour l’émergence de la gestion politique de notre beau pays La RDC qui est un pays démocratique unis par le sort unis dans l’effort des hommes raisonnables pour l’avancement et la soutenance de la patrie. bon-gré mal-gré il est toujours le fils de ce pays, il est libre de faire tout ce qu’il veut faire pour le développement communautaire. Il est cependant, à dire que le Congo est pour le congolais et non pour les infiltrés. Donc chacun de nous doit vivre tranquille dans son pays. Merci pour la compréhension

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.