Butembo : Trois morts dans deux attaques contre la centrale hydroélectrique d’Ivugha

La centrale hydroélectrique d’Ivugha a été doublement attaquée par des assaillants qui seraient assimilés au Mai-Mai dans la nuit du mercredi 06 janvier et dans l’après-midi du jeudi 07 Janvier 2021.

La première attaque a été contenue par les forces armées de la République Démocratique du Congo affectées à la centrale détenue par l’Energie du Nord-Kivu (ENK). Deux assaillants ont été tués au cours de cette attaque et une arme AK47 récupérée l’armée loyaliste.

Espérant prendre une revanche, ces mêmes miliciens ont lancé une deuxième attaque contre les mêmes installations dans l’après-midi de ce jeudi 07 Janvier.
Une fois de plus, les FARDC ont repoussé cet assaut et tué un milicien .

Le bilan de ces deux assauts rebelles fait étant de trois morts dans les rangs de Mai-Mai.

Depuis quatre mois la ville de Butembo est en alerte maximale selon le maire de la ville.

 » Il y a un activisme accru des forces ADF en territoire de Beni, vous savez que la ville en partage des limites avec ce territoire et depuis un certain temps au delà des forces d’ADF, il y a aussi l’évasion de la prison centrale de Beni de Kangbayi, ce qui fait que nous avons beaucoup d’inciviques qui surplombent la ville, depuis plus de quatre mois nous sommes sous alerte. Les services nous donnent des informations telles la ville est entourée par les mouvements de ces forces négatives y compris des ADF » a indiqué Sylvain Mbusa Kanyamanda.

Les corps de trois assaillants ont été mis en terre dans la soirée par l’armée congolaise selon le bourgmestre de la commune Kimemi Gilbert Bwambale dont la centrale hydroélectrique d’Ivugha se trouve dans sa municipalité au quartier Matembe.

Gloire Bakyahulene

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.