Butembo/Meurtre de Meschak Mitavo : les défenseurs judiciaires haussent le ton et menacent de sécher les activités

Après le meurtre de maître Meschak Mitavo, le corps de défenseurs judiciaire décident de déclencher les semaines du lundi 02 au 14 Novembre 2020, sans activités.

Cela ressort d’une assemblée extraordinaire tenue ce samedi 31 Octobre à la suite de la mort du défenseur judiciaire maître Meschak Mitavo.

Ce denier est succombé de ses blessures lui infligées lors d’une descente à Rughenda vendredi 30 Octobre. D’après nos sources, la population de ce quartier l’aurait passé à tabac ainsi que d’autres agents de la sécurité qui l’accompagnait, admis dans une structure sanitaire de Butembo au moment qu’ils étaient dans la poursuite d’un dossier de conflit foncier.

Le corps de défenseur judiciaire près le Tribunal de Grande Instance de Butembo a, à l’occasion, déposé plainte contre Inconnu.

Les défenseurs judiciaires ont deposé un mémorandum à la mairie ce samedi 31 Octobre dans lequel, ils annoncent une marche pacifique pour lundi 02 Novembre, déclaré journée ville morte.

« On a convoqué une assemblée première, nous avons saisi d’abord l’occasion de pouvoir déposer une plainte aux instances judiciaires » a soupiré maître Kambale Ndekeyonge Moïse.

À lui d’ajouter : « les défenseurs judiciaires promettent poursuivre les inciviques présumés coupables du meurtre du confrère maître Meschak « .

Les défenseurs judiciaires ont recommandé au maire de la ville en tant que président du conseil de sécurité à veiller à leur protection.

Le maire de la ville, réceptionnant le mémorandum, a regretté la mort inopinée de Meschak Mitavo qui a été son étudiant à l’Université Officielle de Rwenzori où il est assistant.

Il a promu que les auteurs de cet acte ignoble ne resteront pas impunis.

Gloire Bakyahulene

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.