Beni : Un civil tué au lendemain de la patrouille aerienne menée par des avions de chasse congolais

Le drame s’est produit quelques heures après la patrouille menée la veille dans l’espace aérien de Beni ( Nord-Kivu) par deux avions de chasse des FARDC.

Un civil a été tué et quatre autres blessés lors d’une embuscade tendue l’après-midi de ce vendredi 27 novembre 2020, à un camion Kamaz qui transportait de dépendants des militaires. L’incident a été signalé au point kilométrique 34 sur la route Mbau Kamango, territoire de Beni.

Cette information est confirmée par une source sécuritaire dans la région. Elle indique que les blessés ont été transférés à Oicha pour des soins appropriés.

Cette nouvelle attaque attribuée aux combattants de forces démocratiques alliées ( Adf), paraît absurde aux yeux des plusieurs analystes de la question sécuritaire.

Selon l’un d’eux qui a requis l’anonymat, les forces armées congolaises (FARDC) ont mal fait de communiquer la stratégie aux rebelles, celle qui consistait à annoncer  » que des avions de chasse congolais vont survoler l’espace aérien de Beni ».

Même son décoche du côté de la société civile de Beni. Son président Kizito Bin Hangi a dénoncé cette stratégie de l’armée congolaise qui donne l’occasion à l’ennemi de se préparer d’avantage dans la brousse pour riposter aux mesures de l’armée.

Mercredi dans la soirée, le maire de Beni, Muhindo Bakwanamaha a annoncé que  » des avions de chasse congolais vont survoler l’espace aérien de Beni. L’autorité urbaine avait invité la population à ne pas paniquer.

Sûrement vers 16 heures locales du jeudi, deux avons avaient survolé le ciel de Beni.

Jonathan Kataliko

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.