Beni: les conducteurs taxis motos et voitures appelés au respect des règles d’art

Le commandant intérimaire de la police de circulation routière (PCR/Beni), le commissaire principal, Claude Kasereka invite les chauffeurs de Taxi motos et voitures de Beni au Nord-Kivu de respecter le code de la route. Il l’a dit dans une interview exclusive accordée à Kis24.info, vendredi 16 octobre 2020.

Parmi les infractions courantes dans le transport à commun, le commandant intérimaire de la PCR parle de l’ivresse au vol, le défaut de chargement de marchandise, le non port des casques et l’excès de vitesse. Selon le capitaine Claude Kasereka, ces infractions sont à la base de la commission des plusieurs accidents.

«parmis quelques infractions courantes dans le transport en commun à Beni, d’abord certains chauffeurs roulent sans aucun document de bort, on peut parler de l’ivresse au vol, le défaut de chargement de marchandise, c’est quand la marchandise,le refus de porter la ceinture de sécurité,…»a expliqué le commissaire principal, capitaine Claude Kasereka.

Les chauffeurs de taxis voitures et motos accusent la police de circulation routière (PCR) des actes de tracasseries aux différentes barrières d’entrée tout comme de sorties de la ville. Ils demandent à ce service de l’État d’abandonner cette pratique qu’ils qualifient d’anti-valeurs.

«Nous les appelons à travailler comme dans d’autres provinces de boucler seulement un seul document pas les tous à la fois. Mais eux tracassent, ils vous demandent plusieurs documents au même moment» a fait savoir un chauffeur du tronçon de Beni-Butembo.

Le commandant de la PCR rejette ces accusations de tracasserie. Claude Kasereka invite les chauffeurs de respecter le code de la route.

« La fois passée on s’était mis d’accord avec les présidents des associations ACCO moto et voitures de voir comment les sensibiliser pour le respect du code de la route» a-t-il ajouté.

Des cas d’incompréhension entre chauffeurs et la PCR sont documentés à Beni depuis un certain temps.

Jonathan Kataliko

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.