Beni: La Communauté musulmane réclame  »justice » après l’assassinat de Sheikh Ali Amin

Des dizaines des musulmans ont manifesté pacifiquement ce lundi 3 mai à Beni au Nord-Kivu, au lendemain de l’inhumation du responsable de la communauté islamique au Congo ( COMICO), Sheikh Ali Amini, tué samedi 1 mai, dans la mosquée centrale de Mupanda.

Au cours de cette marche, ils ont déposé une plainte à l’auditorat militaire de garnison de Beni Butembo, pour exiger des enquêtes sérieuses afin de retrouver les auteurs de l’assassinat de cet imam.

Sheikh Ali Amini a été tué samedi soir vers 19 heures dans la mosquée centrale de Mupanda, en pleine prière du soir, pendant cette période de Ramadan. Sa tuerie intervient près d’un mois après son interprétation par le service de renseignement militaire le 4 avril 2021, dans le dossier des présumé rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF), auteurs des centaines des morts à Beni.

Le responsable musulman aurait été cité par certains rebelles capturés par l’armée Congolaise, selon une source de renseignement militaire.

Après sa détention de quelques heures, Sheikh Ali avait été relâché suite à la forte pression des musulmans mais à seule condition que tout son mouvement soit contrôlé par le service, selon le gouverneur de province, Nzanzu Kasivita.

A la veille de sa mort, Sheikh Ali avait fortement condamné l’opinion qui attribue le massacre de Beni à la communauté musulmane. Selon lui, cette religion ne permet en aucun cas, aux croyants de donner la mort aux semblables.

Jonathan Kataliko

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.