Beni: exigeant la présence de Tshisekedi, des élèves en sit-in nocturne à la mairie (Situation 20h)

La mobilisation est au zénith à Beni dans la province du Nord-Kivu. Les élèves ont organisé depuis le matin de ce jeudi 22 avril 2021, un sit-in illimité devant la mairie de Beni.

Lundi dernier, lors d’une marche pacifique organisée à Beni, les élèves avaient accordé un ultimatum des 72 heures au président Félix Tshisekedi pour s’installer à Beni en vue de rétablir la sécurité devenue volatile suite aux atrocités des rebelles ADF. Ayant constaté l’expiration de leur délai sans aucune issue favorable, ils ont assiégé la mairie depuis tôt le matin.

Par cette action, ils réclament le retour de la paix dans la région, qui est en proie aux attaques des combattants de forces démocratiques alliées (ADF). Ils sont des centaines des filles et garçons vêtus en uniforme scolaire, qui observent ce sit-in.

Vers 20 heures de ce jeudi, un grand rassemblement de ces élèves est visible devant la porte de la mairie. Les filles préparent la nourriture pour les autres et les garçons veillent au grain de leur sécurité. Certains vont passer nuit à même le sol et les autres sur des bâches. Ils promettent suspendre cette action par la présence physique du président de la république à Beni.

Notre manifestation, c’est depuis le matin nous avons adressé une correspondance au président de la république parce que nous avions besoin de sa présence ici pour que nous élèves nous l’exprimions la situation dans laquelle nous vivons actuellement mais les 72 heures sont écoulés il n’est pas là. Nous avons ainsi décidé de dormir à la mairie jusqu’à ce qu’il sera à Beni. Nous avons des matelas, les autres vont dormir par terre, sur des bâches. Il y’a des mamans du marché qui nous ont aidé avec quelques choses on est entrain de manger. A Beni, il y’a de l’insécurité depuis que j’ai 11 ans j’ai vécue de situation difficile ici dont notamment le massacre, le kidnapping, on est orphelins. Nous en avons marre » a expliqué Riziki Martine, 15 ans.

Le maire intérimaire de Beni, Muhindo Bakwanamaha, a invité les parents de venir récupéré leurs enfants à la mairie. Pour l’autorité urbaine, les enfants ne doivent pas être mêlés dans des manifestations.

Je voudrai infirmer aux parents que les élèves ont assiégé la mairie en observant un sit-in. Jusque tard dans la soirée de ce jeudi ils sont encore devant la mairie. Nous disons que la place des enfants c’est à la maison. Ils ne doivent pas être mêlés dans des manifestations. Nous demandons aux parents dont les enfants ne sont pas dans leurs maisons de venir récupérer leurs enfants,… » a expliqué le maire de Beni.

Ce jeudi, la ville de Beni a totalisé 18 jours sans activités. La population exige le départ de la Monusco dont le travail est décrié.

Jonathan KATALIKO

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.