Beni: 14 personnes tuées dans deux attaques des rebelles à Kisima et à Oïcha

14 civils ont été tués dans des deux attaques attribuées aux combattants de forces démocratiques alliées (ADF), la nuit du mardi au mercredi 24 février 2021, dans la région de Beni au Nord-Kivu, dans l’Est de la république démocratique du Congo. Il s’agit de douze (12) personnes dont une femmes tuées à Kisima, sur la route Beni Kasindi et deux autres civils assassinés à Oicha, dans le chef-lieu du territoire de Beni.

D’abord, à Kisima, les rebelles, se sont infiltrés dans cette agglomération, sans tirer aucun coup des balles rapportent les forces vives locales. 12 personnes tuées par arme blanche. À côté de ce bilan humain, des maisons et une moto ont été brûlées.

Les forces du secteur de Rwenzori affirment que les FARDC sont venues en intervention mais en retard. Cette nouvelle tuerie a provoqué un déplacement massif de population vers les endroits supposés sécurisés.

 » Nous venons de ramasser 12 corps dont 11 hommes et une femme. Ce sont les combattants ADF qui ont tué ces civils. Ils ont brûlé 5 maisons, une moto et un moteur Djangfa. Les FARDC sont intervenues mais en retard. Les assaillants ont tué les victimes en arme blanche c’est pourquoi, l’armée a été informée en retard de cette incursion. La situation est confuse à Kisima. La population a commencé à vider la contrée » a indiqué monsieur Roger Masimengo, rapporteur de forces vives du secteur Rwenzori.

Au cours de la nuit du mardi au mercredi, les autres assaillants armés ont attaqué la commune rurale d’Oicha. Selon madame, Rosette Kavuta, administrateur adjoint en charge des questions des Finances en territoire de Beni, l’ennemi a tué deux civils lors de cette attaque.

Jonathan KATALIKO

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.