Bavure policière sur Patient Ligodi: la presse internationale menace le gouvernement d’un embargo (Communiqué)

Dans un communiqué rendu public Mercredi 15 septembre juste après la marche de la coalition Lamuka, les correspondants congolais de la presse internationale souhaite voir les policiers qui ont torturé Patient Ligodi, être poursuivis par l’auditorat militaire.

« Pour démontrer à la face de l’opinion tant nationale qu’internationale que le gouvernement se désolidarise de cet acte, nous demandons avec insistance que les policiers acteurs de ces brutalités soient arrêtés et poursuivis ». Peut on lire dans ce communiqué

En effet, ils condamnent avec la dernière énergie les humiliations et brutalités qu’à subit Patient Ligodi en plein exercice de son métier.

« Cet acte serait un message négatif contraire à l’état de droit prôné par le chef de l’état Félix Antoine Tshisekedi.» souligne ce communiqué.

https://twitter.com/NewMan87170144/status/1438145954654277638?s=08

Tout en réitérant leur soutien au patron du média en ligne ACTUALITE.CD, ces journalistes correspondants de la presse internationale prévoit un embargo sans precedent sur les activités étatiques, s’il s’avérait que l’ordre pour humilier le correspondant de la RFI et de la RTBF serait venu du gouvernement.

Pour rappel, patient Ligodi, a subit une interpellation musclée et sauvage par la police pendant qu’il couvrait la manifestation de l’opposition qui réclame la non politisation de la CENI.

Tous nos soutiens à ce confrère !

Nicole ETETE

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.