Bafwasende : Une faction de rebelles sème la terreur et kidnappe plusieurs personnes

Le lundi 18 juillet, à Bafwanduo, dans le territoire de Bafwasende, plus de 25 femmes et des hommes ont été kidnappées par des rebelles, rapporte Franck Bangwendi, président la société civile forces vives dans ce territoire.

À en croire l’administrateur du territoire de Bafwasende, au micro de la RFO, notre source citée par Kaba Lisolo, les rebelles identifiés au groupe Mai-mai Mangaribi, présumé auteur de ce rapt, ont surpris ces paysans, vers 8h du lundi, alors qu’ils étaient en pleine activité champêtre, récoltant le paddy. De son côté, Franck Bangwendi de la société civile, indique que ces renégats ne sont pas à leur première incursion dans ce village.

« Ils sont l’habitude de venir chercher la nourriture, du sel, de l’huile…ils pillent des boutiques pour chercher des radios, des piles…» a-t-il confié à la presse.

Pour quel motif cet acte a-t-il été posé ? Selon l’administrateur du territoire de Bafwasende, Bertin Bireke, le Mai-mai Mangaribi conteste la mort de l’un de
leurs, Mosida Manu, neutralisé par les FARDC.

Le village Bafwanduo se situe sur le RN4, au PK 314. Le Mai-mai Mangaribi ont leur base à Boombo, à la limite entre Tshopo et le Nord-Kivu. Les éléments FARDC sont actifs depuis ce sale coup pour mettre la main sur ces rebelles. Cependant, l’AT de Bafwasende, s’indigne de l’insuffisance de moyens à la disposition de l’armée dans cette opération.

À suivre !

Mukendi DavidGaston

Journaliste, poète, slameur, professeur et chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.