Année académique 2021-2022 : « Je demande à ceux qui politisent les milieux académiques d’arrêter. » Muhindo Nzangi

A l’académie de Beaux Arts de Kinshasa, devant une assistance variée composée notamment des membres de comités de gestion, des professeurs, partenaires et étudiants, le ministre Muhindo Nzangi a solennellement lancé l’année académique 2021-2022.

Dans son mot, S.E Muhindo Nzangi a commencé par rappelé le contexte dans lequel s’ouvre cette année académique «elle est marqué par divers faits. Commençant par la mort de monseigneur Tharcisse Tshibangu, la Covid 19, la généralisation du système LMD, et du mouvement des revendications syndicales portant sur l’amélioration de conditions sociales des enseignants».

C’est ainsi que S.E Muhindo Nzangi a affirmé sa «pleine disponibilité à échanger avec les différentes structures qui ont appelé à la grève. Je porterais au gouvernement les desiderata transmis à mon cabinet, car les problèmes de l’ESU intéressent la haute hiérarchie» a t-il rassuré avant de d’appeler toutefois les grévistes à l’ouverture d’esprit afin de ne pas préjudicier les étudiants dont les parents fournissent beaucoup d’efforts pour l’instruction de leurs enfants.

Évoquant toujours la grève, le ministre renseigne qu’il a longuement échangé avec le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde «qui m’a rassuré de sa disponibilité à échanger avec les syndicats. Cette fois-ci nous évoquerons le problème dans sa globalité. Nous avons commencé déjà à faire quelque chose pour les professeurs associés 393 ont été alignés, nous savons qu’il fallait faire la même chose pour les chefs des travaux et assistants. Nous y arriverons ensemble».

Cérémonie d’ouverture de l’année académique 2021-2022 ©EsuRDC

Année de la généralisation du LMD

Plus qu’un objectif, le système LMD est à compter de cette année académique l’axe prioritaire. C’est dans cette optique que le patron de l’ESU rappelle à la communauté académique que «nous nous sommes engagés dans la généralisation de ce système conformément à la loi en la matière mais aussi aux recommandations des états généraux de l’ESU adoptées au conseil des ministres.
LMD, il est en effet de notre devoir de dédier un système efficace à notre communauté à l’instar du travail mené par nos aînés celui d’africaniser notre système… occasion pour moi de rendre un hommage mérité à monseigneur Tharcisse Tshibangu…
»

En outre, le ministre remercie les différents participants aux travaux d’élaboration des contenus d’enseignements adaptés à chaque domaines. Au courant du mois de janvier certains documents pédagogiques seront disponibilisés. Il encourage les initiatives de renforcement des capacités des enseignants qu’organisent certains établissements.

Dédicace à Mgr Tshibangu

L’année académique 2021-2022 sera dédiée a monseigneur tharcisse, les établissements sont appelés à organiser des activités pédagogiques en sa mémoire se rappelant son parcours et son appui scientifiques. «Il était la vraie bibliothèque de notre secteur, sources intarissables de belles idées»dit le ministre Muhindo Nzangi.

Les obsèques dignes en hommage à Monseigneur Tharcisse Tshibangu seront organisées du 10 au 12 janvier.

Muhindo Nzangi, l’intrépide !

Revenant sur son combat contre les anti valeurs longtemps décriés à l’ESU. Le ministre rappelle qu’il ne baissera pas les bras, «je voudrais vous faire part de ma détermination d’aller jusqu’au bout. Je savais qu’il y aurait la résistance, car l’Afrique est irréformable. Je demande à ceux qui politisent les milieux académiques d’arrêter

L’interdiction de payement des droits d’auteurs par les étudiants, la fermeture des universités et institutions supérieures non-viables, le remplacement des membres des comités de gestion, l’application du système LMD en République Démocratique du Congo sont là, les réformes entreprises par l’actuelle ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi qui, curieusement victime d’une politisation dans son secteur.

Par Steves TISSERON

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.