Aménagement du Territoire : à Kisangani, Guy Loando prêche le programme REVITE !

Le ministre national en charge de l’aménagement du Territoire, Guy Loando Mboyo, a séjourné ce Mardi 24 août dans la ville de Kisangani, en province de la Tshopo, plus grande de la RDC.

À son arrivée, Guy Loando s’est offert, au pied de son avion posé vers 12h00 sur le tarmac de l’aéroport international de Kisangani, un bain de foule qui est venu l’accueillir tout comme un Moïse.

Des autorités de la Tshopo, plusieurs figures politiques notamment les députés et sénateurs congolais en vacances parlementaires dont Madeleine Nikomba et Carole Agito ont réservé de l’accueil délirant à ce digne fils congolais.

Devant la presse qui lui a tendu le micro à l’aéroport, Guy Loando a expliqué l’objet ultime de sa brève mission officielle à Kisangani, la ville de Martyrs. Dans cet actif, l’un des warriors congolais dit venir vulgariser la politique nationale de l’aménagement du Territoire. Ce plan passe par le programme initié par lui-même dont le nom fait déjà échos sur toute l’étendue de la RDC, il s’agit de REVITE: Repensons à nos villes, villages et Territoires .

Sans lésiner, Guy Loando a du coup procédé à la cérémonie solennelle du lancement des travaux liés à la sensibilisation, la vulgarisation et la mise en œuvre de la politique nationale de l’aménagement du territoire, en travers le projet REVITE, qui selon le ministre, viserait à ce que le Congo porte sa propre empreinte. Ces ateliers vont appuyé la sensibilisation dudit programme aux acteurs provinciaux.

Selon le patron de l’Aménagement du Territoire, les membres de la délégation qui l’accompagnent dont le secrétaire général, les cadres et experts de son secteur, pourront passer au moins une semaine dans cette province, avec pour mission de collecter des données, et d’échanger avec les populations concernées par le processus de la réforme de l’Aménagement du territoire.

L’objectif est, a souligné Loando, de permettre aux administrations des provinces de s’approprier des résultats de la réforme de l’aménagement du Territoire, mettre en œuvre la politique de l’aménagement du territoire et répondre aux attentes du gouvernement et de la population en rapport avec la planification, l’affectation, l’utilisation et l’occupation de l’espace national et des ressources naturelles.

Présent dans l’amphithéâtre de l’UNIKIS qui a servi des cadres, le Gouverneur ai de la Tshopo Maurice Abibu Sakapela a rassuré l’accompagnement du gouvernement provincial dans la mise en œuvre effective de REVITE qui jete ses bases en première étape à Kisangani.

De son côté, Jean-Pierre Litema, ministre provincial sectoriel, a relayé auprès du ministre Loando certaines difficultés que connaît son secteur celui de l’aménagement du territoire de la Tshopo. Selon lui, plus de 1000 agents admis sous statut font face à l’absence de renforcement des capacités, au manque des frais pour fonctionnement, salaires insuffisants et irréguliers, etc.
Attendu de ses propres oreilles, le ministre Guy Loando s’est engagé à résoudre ces défis qui rongent le quotidien de ces congolais.

Occasion faisant le larron, le ministre d’État en charge de l’aménagement du Territoire a annoncé qu’une loi relative à l’aménagement du Territoire est sur la table du parlement et sera débattu à la session prochaine à l’assemblée nationale. D’après le ministre, cette loi projette des réformes clés dans son secteur, en pérennisant la volonté du chef de l’État Félix Tshisekedi qui prône le peuple d’abord. Guy Loando attend donc repenser la situation des agents et cadres de l’aménagement du Territoire sur toute l’étendue de la RDC.

“Ce qui n’a pas été le cas avant. Et au-delà de ça, notre ministère n’existe que depuis 2017, c’est un jeune ministère, et le processus de réorganisation de notre cadre organique est en cours. Nous sommes conscients de la situation sociale de nos cadres et agents, nous y travaillons ensemble avec le secrétaire général et la fonction publique pour trouver des solutions dans les prochains jours”, a rassuré le Ministre d’Etat Guy Loando.

Notons que les états généraux de l’aménagement du territoire ont eu lieu à Kisangani, en 2015. Ceux-ci ont jeté des bases solides du processus de la réforme dans ce secteur aussi vital.

RÉDACTION

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.