Agression dans l’Est : Des nouvelles décisions qui frappent le Rwanda

Au cours d’une réunion de haut degré tenue, mercredi 05 juin, le Conseil Supérieur de la Défenses a pris des nouvelles décisions qui frappent fort le Rwanda, accusé de soutenir les forces terroristes du M23.

Parmi tant d’autres, la RDC exige au Rwanda de procéder au retrait de ses troupes sur le sol congolais. Le conseil a aussi fait une demande à la RDC de suspendre notamment tous les protocoles d’accords et conventions conclus avec Kigali.

Par ailleurs, le conseil supérieur de La Défense a salué la forte mobilisation patriotique pour le soutien indéfectible aux forces de défense et de sécurité. Il a, ensuite, chargé le vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières et le commissaire général de la police nationale congolaise à prendre toutes les dispositions nécessaires pour éviter a stigmatisation, la chasse à l’homme et tout autre acte de nature à troubler l’ordre public, l’unité et la cohésion nationale durant cette période.

Le conseil supérieur de la Défense avait affirmé la volonté de la RDC de poursuivre les processus de paix de Naïrobi en cours de la pacification de l’Est du pays et de toute la sous région.

Il a , en outre, demandé au gouvernement d’assurer une prise en charge immédiate de la population congolaise en détresse, victime de ces actes de barbaries et de terrorisme qui ne resteront pas impunis.

En fin, le conseil d’état supérieur de la défenses a encouragé le gouvernement de mettre davantage les moyens nécessaires à la disposition des forces de défense de sécurité pour assurer la protection du territoire national.

Alida FATAKI

Journaliste reporter et femme entrepreneure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.