Tshopo/Conflits forestiers à Basoko: l’administratrice Sabrina Dako en sapeuse-pompiére !

Mardi 06 Juillet 2021, l’administratrice du territoire de Basoko Sabrina Dako quitte la cité à bord d’un canon rapide et débarque à Bahanga, afin de palper du doigt des conflits forestiers qui existent entre le groupement Bahanga (Chefferie des Wahanga) et Mongandjo (secteur des Bangelema-Mongandjo).

Arrivé sur le lieu, la première citoyenne de Basoko qui se bat à redorer le bonne image de son territoire, n’a ménagé ses efforts pour entamer des consultations visant à se mettre au parfum des situations chaotiques que vivent les communautés en couteaux tirés. Les conflits qui sévissent dans la région et qui ne servent à rien devront trouvés des solutions pérennes, a-t-elle confié.

Dans un entretien accordé à KIS24.INFO, Mme Sabrina Dako a affirmé que face à ces conflits, chaque partie bénéficiera de ses ressources naturelles.

Toujours selon lui, les habitants de secteur des Bangelema-Mongandjo, Turumbu et localité Yelongo/Isangi se disputent sur une étendue de la forêt où l’administrateur du Territoire d’Isangi monsieur José Mimbenga et autres chefs coutumiers prendront part dans ces assises qui a lieu à Lileko.

Pour rappel, ces conflits de limites entre les communautés locales de Basoko et Isangi se sont dégénérés à l’époque de l’administrateur Jean Bosonkela Manjimi en 2006 et jusqu’à ce jours le tiraillements et disputes n’ont cessé.

Chaque entité veux être bénéficiaire de ses ressources du sols et sous-sols lorsque les investisseurs exploitent dans leurs localités. Et aux bayeurs de fonds de consulter les vrais autochtones, de leur montrer le bien-fondé de l’exploitation dans les milieux pour ne pas être perdante.

Kis24.info y reviendra !

Augustin TSHEZA

Steves

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.